Catégorie

Erreur sur le prix : le refus de parfaire la vente n’est pas abusif

D’une part l’erreur commise sur le prix de vente empêche la réalisation de la vente et d’autre part la volonté par l’acquéreur d’exploiter cette erreur empêche la condamnation du vendeur pour rupture abusive des pourparlers (Civ. 3ème, 15 juin 2017, pourvoi n°16-15.916).