Catégorie

Le trouble-fête peut invoquer les troubles anormaux de son voisin

Selon la Cour de cassation « nul ne peut causer à autrui un trouble excédant les inconvénients normaux du voisinage », quel que soit le comportement de celui qui les invoque. Dès lors, même le propriétaire de hauts arbres débordants sur le chemin et touchant des fils électriques peut demander réparation de son préjudice résultant du débordement des arbres de son voisin qui détériorent le grillage (Civ. 3e, 30 mars 2017, pourvoi n° 15-27521).