Catégorie

Droit du travail :

Le Conseil du salarié est-il irresponsable ?

Un licenciement fondé sur la lettre de l’avocat du salarié manifestant une hostilité totale à l’égard de l’entreprise n’est pas fondé car la lettre du Conseil du salarié ne peut à elle seule être retenue par le Juge pour faire grief aux salariés. (Cass. Soc. 20 octobre 2015, n°14-17.624 FS/PB).